Suivez-nous

Cigale ou fourmi : votez !

Imprimer
17.05.24

Dès cette semaine, nous trouverons dans notre boîte aux lettres le matériel de vote destiné à renouveler la moitié du conseil d’administration de la CARCDSF.

Notre avenir est entre nos mains. N’attendons pas: votons !

 On ne le répètera jamais assez : la caisse de retraite des chirurgiens-dentistes libéraux est bien gérée ! Présidée et dirigée majoritairement par des cadres issus des rangs de la CNSD puis des CDF, la CARCDSF a fait montre depuis des décennies d’une gestion comptable et financière rigoureuse qui lui donne la capacité d’assurer aux praticiens libéraux, pour aujourd’hui et pour demain, une retraite décente. 

Bien entendu, actifs comme retraités pourront contester ce qualificatif ; les premiers critiquant le montant de leurs cotisations et les seconds la valeur relative de leur pension, car de fait le taux de remplacement, c’est-à-dire le montant de la retraite moyenne, ne représente souvent que le tiers ou au mieux la moitié des revenus d’activité. 

Pour autant, tous les allocataires ont été des cotisants et tous les cotisants aspirent à percevoir un revenu le jour venu de leur cessation d’activité. Ni les uns, ni les autres n’ont toujours conscien ce que la pérennité de nos 3 régimes de retraite (base, prestation complé mentaire vieillesse et régime complémentaire) gérés par la CARCDSF reposent sur un modèle hybride qui mêle, sans les opposer, un dispositif par répartition, un régime conventionnel et un système par capitalisation. 

La spécificité de notre caisse de retraite, ses atouts, mais aussi ses enjeux et ses perspectives sont liés à ce modèle que chaque chirurgien-dentiste libéral a le devoir de défendre comme il défendrait son patrimoine ou tout simplement son avenir ! 

Parmi eux, on trouvera des praticiens avisés et précautionneux qui auront constitué pour leurs vieux jours une épargne, en usant de différents outils fiscaux ou patrimoniaux et il y a ceux, sans doute tout aussi nombreux, qui ne compteront que sur leur pension de retraite pour assurer leur subsistance à l’âge de quitter leur exercice professionnel. 

Plutôt cigale ou fourmi, les chirurgiens-dentistes libéraux ont toutefois un objectif commun : préserver leur système autonome de retraite et sa politique de gestion prudente et solide à la fois. 

Dès cette semaine, nous trouverons dans notre boîte aux lettres le matériel de vote destiné à renouveler la moitié du conseil d’administration de la CARCDSF. 

Notre avenir est entre nos mains. N’attendons pas : votons ! 

Pierre-Olivier Donnat

Président des CDF

Politique

Dernières actualités

20
Juin
2024

Séminaire à Molsheim

Être cadre syndical n’est pas une sinécure… Alors mieux vaut être bien formé ! C’est ce à quoi s’attachent les

lire la suite

19
Juin
2024

Merci !

À l’issue des élections pour le renouvellement partiel du conseil d’administration de la CARCDSF, 8 élus CDF figurent parmi les

lire la suite

18
Juin
2024

Avenant en discussion

Une première séance de négociation d’un avenant à la convention signée le 21 juillet dernier s’est déroulée le vendredi 7

lire la suite

18
Juin
2024

Dans l’œil du cyclone

En proclamant sa décision de dissoudre l’Assemblée nationale, le Président de la République a déclenché une tempête politique sans égale

lire la suite

05
Juin
2024

Monsieur Schrems et l’or numérique !

Maximilian Schrems, jeune Autrichien, étudiant endroit, utilise Facebook depuis 2008. Ses donnéespersonnelles, comme celles de millions d’utilisateurseuropéens sont, en tout

lire la suite

05
Juin
2024

Retour en amphi

Ouverte à tous, adhérents ou non adhérents des CDF, la 8e édition des universités d’été des CDF se tiendra à

lire la suite