Le point sur le port du masque

14 mars 2022

Depuis lundi, le port du masque n’est plus obligatoire dans de nombreuses situations du quotidien. Il reste toutefois obligatoire dans les transports collectifs de voyageurs pour les personnes de plus de 6 ans.

La Direction générale de la santé (DGS) a précisé mardi soir, dans un document estampillé « urgent » que le «port du masque reste requis, selon les modalités adaptées, sur décision du responsable de la structure dans les établissements de santé, les établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes âgées ou une majorité de personnes à risque de forme grave de la Covid-19. Le masque est également requis, toujours sur décision du responsable de la structure et selon des modalités adaptées, dans : 

  • Les lieux dans lesquels exercent les professions médicales, notamment les cabinets médicaux, les centres de santé et les maisons de santé pluriprofessionnelles ; 
  • Les lieux dans lesquels exercent les auxiliaires médicaux 1, notamment les cabinets infirmiers et les cabinets de masso-kinésithérapie;
  • Les lieux dans lesquels exercent les psychlogues, les ostéopathes, les chiropracteurs et les psychothérapeutes; 
  • Les pharmacies d’officine ;
  • Les labratoires de biologie médicale ». (DGS-2022-41 du 15 mars 2022)

En conséquence, s’agissant des professionnels de santé et de leur personnel, le port du masque n’est plus obligatoire mais recommandé dont la décision revient au responsable des lieux. 

Enfin, la DGS recommande fortement le port du masque dans les lieux clos mal aérés/ventilés. 

 

FFP2