Michel Bergougnoux, élu au Bureau de l'Unapl

21 avril 2022
Vice-président des CDF, Michel Bergougnoux a été élu membre du bureau de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) lors de l’assemblée générale du 9 mars. Pour le CDF Mag il nous explique comment il compte apporter son œil de chirurgien-dentiste et son expertise au sein de cette organisation, notamment en matière de fiscalité et de prévoyance.

"Ma maison, c’est les CDF, où, depuis plus de 20 ans, j’ai ap porté ma contribution à la défense de notre exercice libéral, d’abord en tant que président de la commission des affaires économiques puis pendant plus de 10 ans à la Trésorerie et aujourd’hui en tant que vice-président. En rejoignant désormais l’UNAPL et son président Michel Picon, je souhaite apporter mon oeil de chirurgien-dentiste et contribuer à la réalisation des 30 propositions de la nouvelle mandature.

En effet, nombreuses sont celles qui intéressent particulièrement les chirurgiens-dentistes. Par exemple, au niveau fiscal, nous devons être vigilant sur les commentaires administratifs qui permettrait aux chirurgiens-dentistes de déduire fiscalement les amortissements pratiqués au titre de l’achat de clientèle acquis entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2025. Il y a également le doublement du seuil de la taxe sur les salaires, la mise en place des exemptions fiscales pour les transmissions intergénérationnelles qui faciliteront l’installation de jeunes confrères ou encore, la détermination d’une assiette unique pour les prélèvements sociaux des libéraux (cotisation SS, CSG, CRDS).

Concernant la prévoyance, le rapport coût/prestation, relativement très intéressant, du dispositif d’IJ obligatoire mis en place le 1er juillet 2021 pendant la crise COVID devra être suivi ainsi que l’évolution de l’ensemble du dispositif. Une prise en charge de l’ambulatoire plus en phase avec la médecine d’aujourd’hui apparaît également nécessaire.

Par ailleurs, l’UNAPL, qui est très attachée à la pérennité des caisses autonomes des professions libérales (CARCDSF pour les chirurgiens-dentistes) et à la conservation de leurs réserves financières, aura son mot à dire lors de la réforme des retraites. D’autres enjeux nous attendent comme des droits supplémentaires pour rendre attractif le cumul emploi-retraite, le financement du 5e risque (dépendance) ou encore, la préservation de l’outil de travail des indépendantes avant pendant et après le congé de maternité… "

 

LA FEUILLE DE ROUTE DE L’UNAPL POUR LES TROIS PROCHAINES ANNÉES

Axe 1 - Favoriser l’emploi des jeunes dans les entreprises libérales.
Axe 2 - Accompagner la création d’entreprises par la formation.
Axe 3 - Soutenir les professions libérales et leurs entreprises au service de l’économie.
Axe 4 - Améliorer la représentativité des TPE.
Axe 5 - Faire de la protection sociale un levier d’attractivité pour les professions libérales.
Axe 6 - Mobiliser l’Europe sur le développement de l’activité libérale.
Axe 7 - Accélérer la transition numérique pour une meilleure qualité des prestations.
Axe 8 - Soutenir l’exercice libéral des femmes.

 

Lire l'intégralité de l'article, et notamment l'interview de Michel Picon, réélu à la tête de l'UNAPL, dans le n°1979-1980 du CDF Mag

Composition du bureau de l'UNAPL