Le French Journal of Dental Medicine ouvre son portail

12 juin 2019
Le « French Journal of Dental Medicine » publie ses instructions aux auteurs : fjdentalmedopen.com/. Entièrement automatisée, cette plateforme permet aux auteurs de soumettre leurs articles selon un processus de peer-review (« revue par les pairs ») répondant aux critères internationaux de soumission des articles scientifiques. Les informations nécessaires sont collectées, telles que le résumé, les mots-clés et les affiliations, puis l’auteur principal est invité à uploader ses travaux (texte et figures), qui seront assemblés et convertis en un PDF unique.

logoLe French Journal of Dental Medicine publie les instructions aux auteurs L’objectif principal de ce projet est de faciliter la diffusion internationale des travaux français en levant les contraintes linguistiques et financières. Le journal est donc en « open-access » (« consultable gratuitement pour tous ») et il n’y a aucuns frais pour les auteurs, ce qui n’est actuellement pas la règle dans le monde de l’édition scientifique.

Soumettre une publication scientifique peut en effet s’avérer très coûteux pour les chercheurs, avec des frais ès supérieurs au millier d’euros s’ils souhaitent rendre leurs articles disponibles gratuitement à tous. Si les soumissions sont encouragées en anglais, elles demeurent possibles en français. Un tel article se verrait alors traduit gratuitement en anglais par l’équipe du FJDM.

Ce service s’adresse notamment aux jeunes chercheurs ou étudiants français. Selon le Dr Marco Mazevet, « certaines thèses d’exercice, mémoires de master ou thèse d’universités, sont tout à fait remarquables. Cependant, les appréhensions liées à l’écriture dans la langue de Shakespeare et les frais de publication sont parfois des freins majeurs, qui se traduisent par l’absence de soumission d’un papier à un journal international. C’est regrettable pour tout le monde. » Tous les auteurs ayant effectué des recherches originales aussi bien que des revues de la littérature correspondant aux critères sont donc encouragés à soumettre leurs articles, dès maintenant, sur la plateforme. Le journal couvre l’ensemble des disciplines de la médecine bucco-dentaire et entend relayer également les recommandations professionnelles issues des différentes sociétés scientifiques françaises.

Ce portail s’adresse notamment aux jeunes chercheurs ou étudiants français.

Le développement du portail s’est effectué avec le concours du Dr Stephen Hancocks, éditeur de plusieurs journaux scientifiques, dont le fameux British Dental Journal. L’objectif principal était de réunir toutes les exigences permettant l’obtention à moyen terme l’indexation MEDLINE / PUBMED.

En sus, de nouveaux outils de mesure de performance ont été intégrés au journal. Il sera ainsi possible de connaître la diffusion des articles sur les réseaux sociaux, les ouvrages de presse et les actualités nationales et internationales, via les altmetrics. Très en vogue chez les éditeurs internationaux, ils permettent de valoriser les travaux qui ont un impact sociétal conséquent.

Un comité de lecture de hautes compétences   

Sous la direction scientifique du Pr Benjamin Salmon, un comité de lecture a été créé, composé d’une vingtaine d’hospitalo-universitaires. Pour chaque discipline, au moins deux auteurs de référence, professeur d’université ou maître de conférences-praticien hospitalier, se chargeront de vérifier la qualité des travaux reçus, puis de choisir les reviewers indépendants qui recommanderont les corrections nécessaires et prononceront un avis quant à la publication ou non de l’article soumis. À noter que la plateforme assure une anonymisation des articles, de sorte à garantir une évaluation objective et impartiale des travaux.

Les universitaires contactés ont témoigné d’un véritable engouement pour le projet. La plupart des UFR sont représentées dans le « board », ce qui permettra d’avoir une représentation cohérente sur le territoire et une lecture critique représentative. « Nous sommes très confiants quant au dynamisme de cette équipe éditoriale, qui devrait promouvoir le French Journal of Dental Medicine et en faire un outil qualitatif et de référence pour la médecine bucco-dentaire française », précise le Pr Salmon.

Les articles publiés dans le FJDM verront leurs résumés traduits dans Le Chirurgien-Dentiste de France, et les articles qui n’auraient pas tout à fait atteint les critères pourront se voir offrir la possibilité d’une publication dans le magazine. L’une ou l’autre option permet une visibilité importante pour l’auteur, car Le CDF est diffusé à plus de 15 000 personnes. Cette possibilité permettra également de relayer les commentaires du comité scientifique et donnera aux auteurs l’opportunité d’expliquer l’importance de leurs travaux pour les praticiens.

 
 Des instructions aux normes internationales  

Les instructions aux auteurs ont été rédigées afin qu’elles correspondent aux exigences des journaux scientifiques internationaux, tels que le Journal Of Dental Research ou le Journal of Clinical Periodontology. La taille des articles doit avoisiner les 3 000 mots et ils doivent être accompagnés d’un résumé de 200 mots. Le format classique : Intro duction / Matériel et Méthodes / Résultats / Discussion / Conclusion est obligatoire.

Les papiers seront traités en lecture initiale dans un délai de deux semaines : l’auteur pourra ainsi savoir si son article est entré en processus de revue par les pairs ou s’il est rejeté. De plus, l’envoi des emails de confirmation ou successifs aux décisions est automatique à partir de la plateforme, pour le comité de lecture comme pour l’auteur, qui peut également suivre l’avancement du processus sur la plateforme. Un fichier contenant toutes les instructions aux auteurs est disponible sur le site en téléchargement. Y sont également indiquées la mise en forme à respecter pour les citations (Vancouver) ainsi que les règles en regard du traitement statistique des données ou spécifiques aux études précliniques ou cliniques.