Cone Beam, mode d'emploi

5 septembre 2019
Les installations radiologiques permettant la réalisation des tomographies volumiques par faisceau conique (« cone beam ») se démocratisent. Les questions abondent lorsque les offres se multiplient et que les informations sont parfois contradictoires. Elles concernent les règles qui encadrent leur utilisation, les conditions de leur prise en charge, la formation du praticien ou encore l’intérêt de l’investissement et les pièges à éviter.

conebeamLes conditions d’utilisation:

  • Les radiographies cone beam doivent être réalisées suivant les indications précisées par la Haute Autorité de santé, détaillées dans un rapport et un avis publiés en décembre 2009. Ce rapport est disponible sur le site www.has-sante.fr (saisir « cone beam » dans le moteur de recherche).
  • Le chirurgien-dentiste est tenu de respecter les règles d’installation, de radioprotection et les contrôles obligatoires (contrôle d’ambiance, contrôle technique, contrôle de qualité) ainsi qu’un programme d’assurance qualité incluant des procédures de contrôle de l’équipement, de la réalisation et de la qualité des examens.
  • L’utilisation d’un tel équipement suppose une formation sur tous les aspects techniques et médicaux de l’imagerie tridimensionnelle (voir ci-dessous).

 

Pour lire la suite de l'article, connectez-vous à votre espace de lecture CDF.

 

A voir aussi

NOUVEAU :
l'application des CDF !

Téléchargez l'application des CDF sur Playstore et AppleStore et bénéficiez de toute notre actualité en temps réel !

CDF Magazine

 

Le Chirurgien-dentiste de France : le magazine incontournable de la profession !

Je m'abonne !