La renonciation aux soins dentaires pour des raisons financières diminue

28 février 2018
Alors que la négociation conventionnelle est en cours, MGEN et Solidaris présentent une enquête sur la confiance et le bien-être. A la phrase « Au cours des 12 derniers mois, j’ai dû renoncer à des soins dentaires ou à une/des visites chez un dentiste pour des raisons financière» 72,5% des personnes interrogées ne sont pas d’accord ou neutres, cela représente une amélioration de 1,7 % par rapport à 2016.   Il apparaît que la renonciation aux soins dentaires pour des raisons financières diminue alors qu’elle est en augmentation de manière significative dans d’autres spécialités médicales (généralistes, spécialistes). Pourtant l’état conserve une vision centrée sur un objectif de reste à charge 0 dans seulement trois secteurs (dentaire, optique, audioprothèse) au risque de les déstabiliser. Pour en savoir + Lien vers le communiqué de presse de MGEN Lien vers l’enquête Lien vers l’Institut Solidaris      

Alors que la négociation conventionnelle est en cours, MGEN et Solidaris présentent une enquête sur la confiance et le bien-être. A la phrase « Au cours des 12 derniers mois, j’ai dû renoncer à des soins dentaires ou à une/des visites chez un dentiste pour des raisons financière» 72,5% des personnes interrogées ne sont pas d’accord ou neutres, cela représente une amélioration de 1,7 % par rapport à 2016.   Il apparaît que la renonciation aux soins dentaires pour des raisons financières diminue alors qu’elle est en augmentation de manière significative dans d’autres spécialités médicales (généralistes, spécialistes). Pourtant l’état conserve une vision centrée sur un objectif de reste à charge 0 dans seulement trois secteurs (dentaire, optique, audioprothèse) au risque de les déstabiliser.

Pour en savoir +

Lien vers le communiqué de presse de MGEN

Lien vers l’enquête Lien vers l’Institut Solidaris