Tests antigéniques dans les cabinets dentaires : il était temps !

4 décembre 2020
Les Chirurgiens-Dentistes de France demandent, depuis plusieurs semaines au ministre de la Santé et au Directeur général de l’Assurance maladie de pouvoir sécuriser davantage la prise en charge de leurs patients, en ayant la possibilité de réaliser des tests de détection antigénique du SARS-CoV2 sous sa forme Test Rapide d’Orientation Direct (TROD). 

CP

 

 

Notre ténacité a payé. Les chirurgiens-dentistes, déjà autorisés à effectuer les prélèvements nasopharyngés, pourront désormais réaliser ces tests de détection antigénique, soit pour lever un doute sur un patient symptomatique, soit pour rendre service à leurs patients à risque, en leur évitant un déplacement supplémentaire.

Ils n’ont évidemment pas vocation à transformer leurs cabinets en centres de test, mais, en professionnels médicaux responsables, ils pourront trouver leur place et apporter leur concours à la stratégie gouvernementale pour combattre le Coronavirus.

Pour Thierry Soulié, Président des CDF, il est important que « la profession puisse participer à l’effort de guerre ». Grâce à leur plus grande rapidité d’utilisation et le peu de matériel requis pour les réaliser, ces tests sont accessibles sur tout le territoire. « C’est un véritable atout dans la lutte contre la COVID-19, puisque les TROD permettent de renforcer le dépistage individuel, qui lui-même aide à réduire la propagation du virus », ajoute-il.

 

 

Contact :

Elsa Carneiro

Chargée de communication les CDF

06 30 34 26 19