Covid-19 : Les CDF exhortent les Assurances à prendre leur part de responsabilité.

19 mars 2020
Deux jours après l’entrée en vigueur des mesures de confinement, notre priorité est de nous impliquer dans la bataille sanitaire, comme chaque professionnel de santé. Quelles que soient les imperfections de l’organisation mise en place, nous ne doutons pas qu’elle sera améliorée au fil des jours.

CP

Chacun de nous doit participer à une gestion efficace des urgences bucco-dentaires dans son bassin de vie.

A peine cette bataille sanitaire entamée que se profile déjà l’impact économique sans précédent qui va affecter tous les secteurs d’activité. Les efforts demandés à la population et aux professionnels auront, malgré les mesures d’allègement et d’aides prises par le gouvernement, d’importantes répercussions, comme la diminution des chiffres d’affaires et le risque majeur de voir des entreprises dans l’impossibilité de reprendre une activité normale après la fin de cet épisode douloureux.

Le président de la République et le Premier ministre ont pris un engagement, celui qu’aucune entreprise ne soit perdue.

Mais, dans cet effort global, le grand absent des débats est pour le moment le monde de l’Assurance, retranché derrière les contrats signés, qui reste étrangement muet sur sa part de solidarité, indispensable dans le drame que vivent les citoyens et les entreprises.

Aussi, les Chirurgiens-Dentistes de France (les CDF) interpellent l’Exécutif pour qu’il incite le monde assurantiel à sortir enfin de son mutisme et à faire les efforts nécessaires, notamment en termes d’indemnités journalières pour pertes d’exploitation. Cela aidera les soignants que nous sommes à relever les défis de santé publique présents et à venir.