De Dijon à La Rochelle

8 juin 2022
À l’issue du 15e Congrès des CDF, une équipe confédérale renouvelée a mis le cap, pour un mandat de 4 ans, vers un nouveau projet.

Résolument tournés vers l’avenir, les délégués des départements de métropole et d’outre-mer, ont réaffirmé leurs convictions en faveur d’un syndicalisme ambitieux et constructif au service de leurs adhérents et au-delà dans l’intérêt de la profession dans son ensemble.

La richesse des débats du Congrès et la qualité des échanges ont servi l’objectif permanent d’anticiper les défis de notre exercice professionnel afin de définir la vision politique des CDF pour les prochaines années.

En refusant toute posture stérile, face aux enjeux économiques, démographiques, sociologiques et environnementaux, les CDF ont choisi l’engagement pour bâtir l’exercice libéral de demain.

Les délégués des départements de métropole et d’outre-mer, ont réaffirmé leurs convictions en faveur d’un syndicalisme ambitieux et constructif

Face aux centres dentaires associatifs, et pour répondre aux besoins de soins dans tous les territoires, le cabinet dentaire libéral doit disposer de tous les outils nécessaires à son développement. L’entreprise cabinet dentaire, et son équipe élargie à autant de collaborateurs que son plateau technique peut en accueillir, et aux compétences de l’assistante dentaire de niveau 2, constituent la réponse libérale promue par les CDF pour relever les défis de la médecine bucco-dentaire.

Le combat permanent pour l’amélioration des conditions d’exercice du chirurgien-dentiste, dans un environnement dégradé par l’étau de l’inflation, les impacts laissés par la crise sanitaire et une croissance en berne, passera nécessairement par l’obtention de compensations économiques pérennes. Nous sommes la seule profession à avoir inscrit dans sa convention une indexation des plafonds en fonction de l’évolution des charges ; ces dispositions conventionnelles devront être appliquées dans leur intégralité ! Mais ce ne sera pas suffisant pour redonner de l’attractivité à l’exercice libéral ! La dynamique des revalorisations des actes opposables restera au coeur de nos préoccupations et une des priorités de nos revendications.

De Dijon à La Rochelle, qui accueillera le prochain Congrès des CDF, la route sera longue. L’équipe solide et expérimentée à la tête de notre Confédération s’est engagée à travailler dur, et à mener avec force toutes les batailles pour faire valoir l’exercice libéral, ses spécificités et sa place indispensable pour répondre aux enjeux de santé orale de notre pays.

 

Pierre-Olivier Donnat président