Voilà pourquoi 75% des chirurgiens-dentistes syndiqués ont choisi les CDF !

3 février 2021
Vous êtes chirurgien-dentiste et en 2020, vous avez traversé la crise sanitaire et sociale la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale. 75 000 décès, des millions de personnes touchées, des secteurs industriels et commerciaux à l’arrêt, des centaines de milliers d’emplois disparus ou menacés, soit autant de drames humains, familiaux, économiques.

Une récession majeure touche aujourd’hui notre pays, et tous les secteurs économiques sont impactés par cette crise sans précédent.

Mais, en dépit de l’arrêt brutal de votre activité lors du premier confinement, vous avez fait face ! Malgré les protocoles et les contraintes sanitaires, malgré les FFP2 qui empêchent de respirer librement, vous avez redémarré votre cabinet. Et dès le mois de juin 2020, votre activité a atteint en moyenne 134% de l’activité mensuelle de l’année précédente.

Cette reprise spectaculaire a pour moteur votre travail et vos patients, qui n’ont pas craint, en dépit de leurs propres difficultés économiques, du chômage et de leur crainte de l’avenir, de retrouver le chemin de votre cabinet dentaire.

Si vos confrères de la majorité des pays européens accusent une baisse durable d’activité, votre exercice quotidien bénéficie quant à lui du plein effet « convention ». C’est-à-dire un accès aux soins favorisé pour tous, un financement amélioré de la santé dentaire, et une revalorisation très conséquente des soins conservateurs, endodontiques et chirurgicaux !

En témoignent vos fournisseurs d’équipements et de matériels qui s’accordent à dire que leurs ventes sont reparties sur des niveaux très élevés. De même, les chiffres de l’Assurance Maladie le prouvent, dispositif d’indemnisation de la perte d’activité inclus (aide perçue pour la compensation des charges fixes), la baisse du remboursement des soins dentaires pour l’année 2020 s’est limitée à 2,1 %, malgré près de 2 mois d’arrêt quasi complet d’activité.

Cette convention qui vous permet aujourd’hui de soigner tous vos patients et assure votre exercice quotidien a été négociée par les CDF.

Cette indemnisation destinée à couvrir la perte d’activité du confinement a été impulsée et entièrement négociée par les CDF.

Cet accompagnement permanent, cette qualité de service, cette expertise sur tous les dossiers, qui vous permettent de dépasser cette crise d’une gravité exceptionnelle, c’est encore et toujours les CDF !

Pierre-Olivier Donnat
Secrétaire général

Avec les CDF, soigner serein,
soigner gagnant !